À Cuba, Airbnb peut désormais « accueillir des invités du monde entier » Soyez le premier à noter cette Intox !

À Cuba, les chambres chez l’habitant n’ont pas attendu Airbnb pour se répandre sur l’île mais les acteurs du marché devront maintenant faire avec le géant américain. Quelques heures avant l’arrivée de Barack Obama à La Havane, la plateforme d’hébergement chez l’habitant a annoncé dimanche qu’elle avait reçu du département américain du Trésor l’autorisation « d’accueillir des invités du monde entier » pour dormir dans l’une de ses 4.000 offres à Cuba.

Frappée par la chute du bloc soviétique, qui avait jusqu’au début des années 1990 soutenu artificiellement l’économie cubaine, l’île communiste des Caraïbes a légalisé en 1997 l’activité de location de chambre chez l’habitant, qui s’était déjà imposée dans les faits.

Contestation de florian

  Si le Congrès, dominé par les républicains, refuse pour l’heure de lever l’embargo économique qui pèse sur l’île communiste, l’administration Obama a multiplié depuis décembre 2014 les assouplissements permettant d’encourager -par touches successives- les échanges entre les deux anciens ennemis de la Guerre froide.