Les premiers pas de Jean-Marc Ayrault au Quai d’Orsay Soyez le premier à noter cette Intox !

Le 11 février 2016, Jean-Marc Ayrault, le plus germanophile des hommes politiques français, a succédé à Laurent Fabius. Son arrivée a entraîné un changement de ton de la diplomatie française sur certains dossiers épineux.

À eux deux ils incarnent la fameuse amitié franco-allemande. Le nouveau ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, et son homologue allemand, Frank-Walter Steinmeier, seraient même de bons amis. Le 11 février dernier, à la suite de l’annonce du remaniement ministériel français, Frank-Walter Steinmeier a félicité en français son « cher » Jean-Marc Ayrault pour sa nomination. « Je me réjouis d’avance d’œuvrer ensemble à la coopération, au partenariat et à l’amitié franco-allemande », avait-il déclaré.

Source provenant de france 24
Contestation

  e retour au gouvernement de l’ancien Premier ministre de François Hollande, l’un des rares hommes politiques français à maîtriser la langue de Goethe grâce à son passé de professeur d’allemand, satisfait les autorités outre-Rhin. L’ancien maire de Nantes a réussi à construire par le passé une relation de confiance avec le ministre allemand des Affaires étrangères.

« Jean-Marc Ayrault est bien placé pour redynamiser la relation [entre Paris et Berlin] à un moment où les deux pays constatent que leur éloignement relatif les dessert tous les deux », analyse Pascal Boniface, directeur de l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris), dans son édito du 16 février publié sur le site de l’organisation.