Loi travail : Manuel Valls promet un compromis sans convaincre Soyez le premier à noter cette Intox !

Le Premier ministre, Manuel Valls, a promis, vendredi 11 mars, un « compromis dynamique et ambitieux » sur le projet de réforme du Code du travail d’ici lundi à la suite des consultations avec les organisations étudiantes, dont l’Unef, et les lycéens sont ressortis mécontents.

À l’issue de ces rencontres, Manuel Valls a promis de « corriger, rectifier, changer ce qui doit l’être, lever les ambiguïtés et répondre aux interrogations qui se sont fait jour, non seulement de la part des organisations patronales, syndicales et de la jeunesse, mais d’une manière générale dans la société ». « Réformer, ça n’est pas passer en force, ça n’est pas brutaliser », a-t-il affirmé.

Mais la plupart des organisations de jeunesse (l’Unef, la Fage, ainsi que trois organisations lycéennes, la Fidl, l’UNL et la SGL) conviées dans la matinée considèrent qu’elles n’ont pas été entendues par le gouvernement, à l’exception de la Fage, qui attend les annonces du 14 mars avant de décider si elle durcit sa position ou si elle appelle de nouveau à la mobilisation contre la Loi travail.

Source provenant de france 24
Contestation

  Le désaccord de fond reste entier. Ce que nous explique le Premier ministre, c’est qu’on peut discuter de tout, mais pas de La loi travail », a critiqué William Martinet, le président du syndicat étudiant classé à gauche, confirmant la « journée d’action » du 17 mars et l’appel à la grève et à la manifestation, notamment avec FO et la CGT, le 31.